La Bretagne : quand on aime, on ne compte pas…

L'iconographie Bretonne regorge de merveilles. Je m'en inspire depuis des années et je dessine des ex-libris empreints de cette région à chaque collection. Mais aussi surprenant que cela puisse paraître, jamais je n'avais eu l'idée d'en faire une série dédiée…

VOIR LA COLLECTION BZH

Ci-dessus : Morgane, quelque part en Bretagne, probablement à Locronan. Date inconnue, mais pour sûr, dans les années 90…

Vous vous demandez peut-être quelle mouche m'a piquée lorsque je me suis lancée dans les ex-libris. Il y a quelques années, je cherchais une idée de cadeau pour mon grand lecteur de mari (bon OK un peu moins maintenant avec les enfants…) quand je me suis souvenue que l'ex-libris existait (souvenir enfoui au fin fond de ma mémoire lorsqu'un prof nous en avait rapidement parlé durant mes études, merci à lui). Plus je cherchais comment lui faire ce cadeau et moins je me rendais compte que je pouvais le faire moi-même… et puis quand même, au bout d’un moment, l’idée m’est apparue… Je savais dessiner, je savais comment le fabriquer, allez hop c’est comme ça que tout à commencé.

Photo portrait : Noël Manalili

Tous les produits de cette boutique son imaginés au Havre et fabriqués en France. Le bois des tampons, ainsi que le caoutchouc et les encreurs viennent d'Europe. Tout est conçu à partir de matières natuelles (bois, papier, carton, coton…) sauf les encreurs qui nécessitent un boitier en plastique pour assurer la longévité de l'encre.

Photo plage : Philippe Bréard (Instagram lh_lehavre)

Descendre aux Archives

Parcourez tous les ex-libris en éditions limités épuisés, sans crainte de tomber sur une araignée. 

Ouvrir la trappe.

Ex-libris : l'art et la manière d'une tradition oubliée.

Un ex-libris (du latin ex libris meis, « faisant partie de mes livres ») est en bibliophilie une gravure personnalisée qu’un collectionneur colle sur le contreplat (l’intérieur de la couverture) ou sur la page de garde de ses livres, comme marque d’appartenance. L’ex-libris existe aussi sous forme manuscrite, de tampons, de cachets, etc…

Un peu d'Histoire : Aménophis III conservait ses papyrus dans une boîte à son effigie. Cette dernière constitue l'une des premières formes d'ex-libris et remonte à environ 1400 av. J.-C. Les manuscrits enluminés du Moyen Âge portaient aussi la liste de leurs propriétaires successifs. Des ex-libris rédigés à la main et richement ornés et armoriés. C'est aussi la cas des anciens talmuds permettant d'inscrire le livre dans la transmission. Le plus ancien ex-libris gravé en français date de 1529. Les ex-libris ont connu un nouvel essor au XIXe Siècle, lorsque la diffusion du livre s'amplifie avec l'industrialisation de la production de papier et le développement de la bibliophilie.